Numéro régional IVG Contraception

Parlons

grossesse non désirée

De nombreuses circonstances de la vie peuvent amener des femmes/des jeunes filles à se poser la question d’arrêter une grossesse non prévue ou de ne pas poursuivre une grossesse non désirée.

Ne pas mettre le préservatif ou oublier sa pilule sont des situations qui peuvent avoir pour conséquence une grossesse non prévue. De nombreuses circonstances de la vie peuvent amener des femmes/des jeunes filles à se poser la question d’arrêter une grossesse non prévue ou de ne pas poursuivre une grossesse non désirée. Il leur est alors possible de choisir de faire une IVG (interruption volontaire de grossesse). Liées à l’âge, au nombre d’enfants, à la situation financière, au couple..., les raisons sont différentes pour chacune.

Faire une IVG n’est ni traumatisant ni banal en soi : c’est une décision que chacune ressentira différemment en fonction du contexte et de son propre parcours.

Légalisée en France depuis 1975, l’interruption volontaire de grossesse est pratiquée par des médecins dans des conditions qui ne mettent pas en danger la santé des femmes, et ne compromettent pas la possibilité d’une future grossesse.
Depuis 2001, le délai légal d’une IVG est de 12 semaines de grossesse, une jeune fille mineure peut la demander sans autorisation parentale, et depuis 2004, l’IVG médicamenteuse en cabinet de ville est autorisée. Cependant, parce qu’on lui donne trop souvent une dimension d’erreur et de faute, on peut avoir du mal à en parler et à trouver un lieu de prise en charge.

Quelles sont les démarches à effectuer si vous envisagez une IVG ? Comment ça se passe ? Comment se faire aider ? Cette rubrique est là pour vous accompagner dans votre décision.