L’homocystéine est un acide aminé introduit dans l’alimentation. Il convient d’accorder une attention particulière à ses valeurs dans l’urine et dans le sang, car un taux trop élevé peut entraîner de graves maladies cardiovasculaires.

Homocystéine élevée : quels sont les principaux facteurs ?

Fondamentalement, un taux élevé d’homocystéine est le résultat de toute une série de facteurs étroitement liés à un mode de vie malsain et à une alimentation déséquilibrée. Le passage des années et les facteurs physiologiques et génétiques ont aussi inévitablement un impact. Selon les données recueillies par l’OMS, les taux élevés d’homocystéine sont plus importants chez les hommes, car ils sont particulièrement sensibles à diverses maladies affectant le système cardiovasculaire.

De mauvaises habitudes, comme la dépendance à la nicotine, l’abus d’alcool, des carences en vitamines, notamment en B12, B6 et acide folique, ou des maladies génétiques, comme l’hypothyroïdie, peuvent contribuer à des taux élevés d’homocystéine. Certains médicaments, les maladies rénales et les syndromes de malabsorption peuvent également aggraver la situation.

Comment lutter contre un taux élevé d’homocystéine ?

La meilleure façon de traiter un taux élevé d’homocystéine est de suivre un régime riche en vitamines B6, B12 et en acide folique, dont le principal objectif est de faciliter le métabolisme de l’acide aminé soufré. L’homocystéine contient du soufre, qui provient de la transformation enzymatique de la méthionine. La méthionine est un acide aminé que l’on trouve dans les œufs, les légumineuses, la viande, les produits laitiers et de nombreux aliments contenant des protéines, et son rôle est crucial dans une alimentation saine et équilibrée.

En général, la quantité d’homocystéine présente dans l’organisme est assez faible. Toutefois, en cas de carence en vitamines, les quantités peuvent augmenter. Si l’homocystéine est élevée, il existe un risque sérieux d’athérosclérose et de dommages conséquents aux parois des artères. Le phénomène étant asymptomatique, les personnes concernées s’en rendent malheureusement compte trop tard. Par conséquent, il faut éviter le problème à un stade précoce en mangeant correctement.

Les aliments à ne pas négliger

Des aliments tels que le poisson et les œufs contribuent à faire baisser les taux. Il en va de même pour les légumes à feuilles vertes, qui sont essentiels pour atteindre des niveaux acceptables d’acide folique. Trois portions de légumes par jour sont utiles pour combattre avec succès un taux élevé d’homocystéine. Les légumes jouent également un rôle crucial à cet égard. En outre, un verre de lait par jour est un excellent allié pour l’introduction de la vitamine B12 dans l’alimentation.

La viande, qui est riche en vitamine B6, est clairement utile pour réduire le taux d’homocystéine, à condition de ne pas en abuser. En ce qui concerne l’apport nécessaire en acide folique, la cuisson à la vapeur est à privilégier, notamment pour les légumes, la viande et le poisson. Les propriétés de l’aliment ne sont pas affectées dans une large mesure.

Les médicaments qui contribuent à augmenter le taux d’homocystéine sont, en principe, les antiépileptiques et les diurétiques.

L’importance de l’apport en acide folique en cas d’homocystéine élevée

En plus d’une alimentation équilibrée, il est judicieux de prendre un supplément d’acide folique de 0,5 à 5 mg par jour, car il contribue à réduire le taux d’homocystéine dans le sang d’environ 25 points de pourcentage. La consommation d’aliments riches en vitamine B12 fait également baisser les taux de près de 7 points de pourcentage. D’une manière générale, l’acide folique s’avère utile, tant chez les adultes que chez les enfants, pour produire des globules rouges et contrer certains types d’anémie.

L’acide folique est administré par voie orale une fois par jour au moyen de comprimés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.